Association AQAEB - Le Bouscat 

ATELIER LANGUES

 

      Soit anglais et espagnol. Parlons en donc !... Bien sûr, on pourrait en parler d'une façon tout à fait classique, soit dire tous les avantages –bien connus- qu'il y a d'apprendre une langue étrangère (« entretien du cerveau », tout aussi nécessaire que celui du corps, enrichissement intellectuel, possibilité de dialoguer au cours de voyages avec anglais ou espagnols, celle d'aider ses jeunes dans leurs études….) Eh bien non, nous allons vous en parler tout autrement. Nous allons vous dire ici toute l'ambiance qui règne en cette même salle du deuxième étage et au n° 2, les lundis (pour l'espagnol), et les mercredis et vendredis (pour l'anglais) de 10H à 11H30.

D'abord il faut savoir que le local est rempli, chaque fois ou quasiment, car aucune défection n'est à enregistrer jusqu'à présent (après trois mois de fonctionnement) sauf pour raison de maladie, de voyage et… toutes bonnes raisons !...

Il y a travail sérieux, c'est bien évident, déjà à cause de cette assiduité, mais pas seulement… Les « élèves » écoutent, répètent, veulent savoir (posant toutes questions), tout cela dans le plus grand calme, heures « paradisiaques » que bien des enseignants de nos jours voudraient connaître ! Hélas !...

Soit, et en définitive, classes parfaites, tout simplement. Mais, en tout travail, et pendant 1h 1/2 d'affilée, pensez donc !... il faut trouver un temps de repos, une détente… Alors, et de temps en temps, place au rire « franc et massif » (comme aurait dit quelqu'un !...)

« Le rire n'est-il pas le propre de l'homme » (Confucius) « et de la femme aussi » ! A aussitôt corrigé mon voisin !...

Passons !...

« Sus » au bourrage de crâne, très mauvaise méthode, aux cours dits « intensifs »… A ce propos j'ai toujours retenu la belle image de mon « Assimil » : Ce n'est pas en jetant un grand seau d'eau sur une pierre qu'on va l'user. Non sûrement pas. C'est le seul goutte à goutte qui va la transpercer !... J'ai pu le constater moi-même, sur cette roche, tout autant que dans mes apprentissages. Et combien de fois ai-je entendu cette réflexion : « J'ai fait un mois d'anglais intensif et aujourd'hui, j'ai tout oublié !... »

Passons donc là encore…

Ici on éclate de rire, "à faire trembler les cloisons", non, pas à chaque instant, bien sûr, mais dès que les occasions se présentent, et elles ne sont pas rares Elèves, voisins et employés des lieux ne nous contrediront pas !...

Ce n'est ici qu'une ambiance familiale, complètement détendue, tellement agréable pour toutes et tous, tout en apprenant très sérieusement, qu'il me soit permis d'insister.

Oui, je le répète, ce n'est que du bonheur pour un enseignant, dans sa situation idéale, avec élèves assidus, corrects, souriants. Locaux magnifiques, matériel adéquat, et donc merci, grand merci à toutes et à tous et à celles et ceux aussi qui nous permettent de passer de si bonnes heures ensemble.

MERCI !
Der Leher, the teacher, el profesor
Jean SAURÉ